identite   actions   publications   contact   cet

Les Conseillers de l'Enseignement Technologique

UN PEU D’HISTOIRE...

Les CET, initialement créé par décret du 17 février 1921 instituant un corps d’inspecteurs départementaux et régionaux de l’enseignement technique, ont vu leur existence confirmée par le décret du 28 mars 1946 qui les a alors appelés Conseillers de l’Enseignement Technologique.

Leur rôle, leurs missions, les modalités de leur recrutement, depuis 1972, sont précisées dans le bulletin officiel de l’Education nationale au moment de chaque mandature :

Les derniers textes sont le BO n°31 du 31 août 2003 pour la mandature 2004-2009 et la note de service du 27juillet 2009 pour la mandature 2010-2016

LES CET EN QUELQUES MOTS...

Le C.E.T. est un bénévole, mandaté par le recteur pour l’exercice de missions définies, professionnel averti, expert du secteur technologique et professionnel qu’il représente selon la nomenclature des CPC (Commission professionnelles consultatives)

Nommé par un recteur, sur proposition d’organisations représentatives des branches professionnelles, d’organisations interprofessionnelles, d’ organisations syndicales de salariés, de chambres consulaires. et également par l’AFDET. C’est un partenaire essentiel du système éducatif. Il joue un rôle actif dans les actions qui visent à rapprocher le système éducatif de l’environnement économique.

LES MISSIONS DES CET (Conformément à la note de service du 29 juillet 2009)

Ces missions doivent être hiérarchisées et personnalisées, en vue d’une meilleure lisibilité et d’une contractualisation de la relation qui unit les conseillers de l’enseignement technologique à l’Éducation nationale

En matière de participation aux examens professionnels

Les conseillers de l’enseignement technologique assurent la présidence des jurys des C.A.P. et des B.E.P. Ils peuvent également être membres des autres jurys d’examen dans lesquels une représentation professionnelle est prévue. Il est souhaitable, dans ce cadre, de faire davantage appel à eux tant au niveau IV qu’au niveau III.

La diversification des voies d’accès, des formes de l’examen (forme progressive ou globale), des modes d’évaluation (contrôle en cours de formation et/ou contrôle ponctuel) et des conditions de délivrance des diplômes professionnels et technologiques, notamment leur accès par la voie de la validation des acquis de l’expérience, renforce la nécessité de la présence des C.E.T. dans les dispositifs d’évaluation dont dépend plus que jamais la qualité des diplômes délivrés.

En qualité de partenaires des établissements de formation technologique et professionnelle

Les conseillers de l’enseignement technologique sont des interlocuteurs privilégiés pour les établissements en charge de la formation technologique et professionnelle (lycées, centres de formation d’apprentis, GRETA) auprès desquels ils peuvent jouer un rôle de conseil et de facilitateur, notamment lors de l’analyse de l’offre de formation, de l’acquisition d’équipement, de la mise en place de coopérations technologiques et de partenariat avec le monde économique.

En qualité d’acteurs ressources pour l’éducation à l’orientation

Les conseillers de l’enseignement technologique sont appelés, en raison de leur vécu professionnel et de leur réseau relationnel, à apporter leur concours aux actions d’information sur les métiers en faveur des collégiens et des lycéens. Leur implication à la mise en oeuvre du parcours de découverte des métiers et des formations et à l’élaboration du projet d’orientation scolaire et professionnelle de l’élève, prévue à l’article L 331-7 du code de l’éducation, peut revêtir différentes formes :

  • au collège, ils peuvent notamment participer à l’information sur les métiers et l’environnement économique et aider à la mise en place des activités pédagogiques et des stages destinés aux élèves à partir de la classe de cinquième ; leur contribution à la mise en oeuvre de l’option découverte professionnelle en classe de troisième sera particulièrement recherchée ;
  • au lycée, ils peuvent apporter leur contribution à la connaissance des métiers, aux différentes possibilités de formation pour y accéder et aux évolutions de carrières possibles.

En matière d’expertise et de conseil

Conformément au code de l’éducation, les conseillers de l’enseignement technologique peuvent participer, en qualité de représentants qualifiés d’une activité professionnelle, aux diverses instances qui ont à connaître de l’enseignement technologique et professionnel et notamment aux commissions professionnelles consultatives, aux comités de coordination régionaux de l’emploi et de la formation professionnelle, aux commissions départementales de l’emploi et de l’insertion, aux conseils d’administration et aux commissions d’étude des établissements.

Vous veillerez à informer de cette possibilité les autorités qui arrêtent la composition de ces instances.

Par ailleurs, les conseillers de l’enseignement technologique peuvent être chargés de missions particulières ou d’enquêtes et leur contribution peut être sollicitée pour analyser la relation formation/emploi, en particulier dans le cadre des travaux préparatoires au plan régional de développement des formations professionnelles (P.R.D.F.P.) et à ses conventions annuelles d’application. Ils peuvent également accompagner la démarche qualité, notamment celle initiée par la labellisation des lycées des métiers.

Plus d'informations sur le site de l'AFDET en suivant ce lien

© AFDET des Pays de Savoie - 2018 / Tous droits reservés

MENTIONS LEGALES - PLAN DU SITE

Une réalisation WATOOWEB